2. Répartition des scorpions au Maroc

Non classé

Etant donné sa situation géographique et son climat très diversifié : carrefour des influences méditerranéennes, atlantiques et sahariennes, le Maroc est connu pour sa biodiversité scorpionique dont, seules quelques espèces sont représentées (fig. 30 à 36).

Figure 30 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig.30 : Zone de répartition de Scorpio maurus

Scorpio maurus (fig. 12) longe la côte Méditerrannéenne, la cote atlantique de Guelmim jusqu’au Gharb, la plaine du Souss et les flancs N-W du haut Atlas entre 900 et 2000m d’altitude. (fig. 30)

Cette espèce, polymorphe à large distribution, comprend 10 sous espèces
(Levy et Amitai, 1980).

Figure 31 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 31: Zone de répartition de Hottentota franzwerneri

Hottentota franzwerneri (=Buthotus franzwerneri) (fig. 14) occupe principalement les reliefs de l’Atlas, le sud de l’anti atlas et la vallée du Draa ainsi que les plaines avoisinantes du Haouz, Chaouia, Tadla… (fig. 31).

Au sud du Haut Atlas, l’espèce est abondante (Touloun 1997 ; Touloun et al. 2002)

Figure 32 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 32: Zone de répartition de Butheoloides maroccanus

Butheloïdes maroccanus (fig. 16) a une répartition limitée : une partie à l’Est de la région de Marrakech (Touloun 1997 et 2002) jusqu’à la limite Settat (Boulaouane : 400 m d’altitude) et Azilal (Aït Mehammed : 1700 m d’altitude) (Malhomme, 1954), et à l’Ouest de la région du Souss. (fig. 32).

Figure 33 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig.33: Zone de répartition de Buthus atlantis

Buthus atlantis (fig. 24) est endémique des dunes du sud-ouest marocain, il longe toute la côte Atlantique (fig.33). Il est représenté par deux sous espèces B. atlantis atlantis (Pocock, 1889) et B. atlantis parroti (vachon, 1949).

Figure 34 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 34: Zone de répartition de Buthus occitanus

Buthus occitanus (fig.25) est l’espèce dominante ; elle occupe aussi bien les plaines que les montagnes (Rif et Atlas). Son aire de répartition étendue et disjointe (fig. 34), il est représenté par dix sous espèces et variétés (Vachon 1952 ; Touloun 1997 ; Fet 2000 ; Touloun 2001) dont B. occitanus malhommei (Vachon, 1949) B. occitanus paris (Koch, 1839) B. occitanus mardochei (Simon, 1878) B. occitanus tunetanus var. lepineyi Vachon (1949)

Figure 35 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 35 : Zone de répartition de Buthus tassili

Buthus tassili, Ils se situent à la limite SE de la région du Souss au niveau des frontières algériennes (fig.35). (Lourenço 2005).
Espèce de taille moyenne (5 à 5,5 cm), de couleur générale jaunâtre avec des taches foncées bien marquées sur le dernier anneau de la queue et du telson. Vésicule et dernier segment de la queue plus foncé. Pattes jaune pâle.

Figure 36 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig.36 : Répartition du genre Androctonus selon Lourenço & al. 2009

Androctonus amoreuxi (fig. 17) est présents au Centre- Sud du Maroc, au niveau des frontières algériennes de la région de Guelmim- Es-smara à celle de Meknès- Tafilalt (province de Essmara, Assa- zag, Tata, Zagora et une petite partie de Errachidia).

Androctonus australis (fig.18) se trouve sur une petite partie de l’Oriental, au niveau de la province de Figuig et plus précisément à la limite Algérienne. Il est considéré comme une extension récente.

Androctonus mauritanicus (fig. 19) occupe les plaines du Centre- Ouest marocain : les plaines du Haouz (Essaouira), Chaouia, Tadla, Doukkala et Souss, le plateau de Ouarzazate, le massif de Sirwa et le flanc sud du haut Atlas et une partie de l’anti Atlas.

Androctonus Gonneti (fig. 20) se situe à l’est de la province de Essmara et Assa- Zag (région d’Akka).

Androctonus Liouvillei (fig. 21) se trouve au sud de l’Anti Atlas et la vallée du Draa, à Bou Dnib, Agadir, Ouarzazate, Tata, Nord de Zagora, Errachidia, Est de Figuig et Oujda.

Androctonus Sergenti (fig. 22) se situe au niveau de la Vallée du Draa
Androctonus Maroccanus (fig. 23) est localisé dans la région de Doukkala Abda au niveau de la Plaine de Sidi Smaïl.

Figure 37 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 37: Carte synthétique de la répartition de quelques espèces scorpioniques au Maroc.

(Vachon, 1952 ; Toulon et al., 1997 ; Toulon et al., 2001 ; Ganttenbein & Largiader, 2003 ; Toulon, 2004 ; Tamim et al. 2006 ; Lourenço et al. 2009)

Au centre du Maroc, entre la vallée du Souss et la plaine de Chaouia- Ouardigha (au niveau des Jbilets et des Rehamnas), on observe un regroupement de plusieurs espèces scorpioniques : Androctonus mauretanicus, Androctonus maroccanus, Hattentota franzwerneri, Buthus occitanus, Buthus atlantis, Butheloïdes maroccanus et Scorpio maurus. (fig. 37).

Le reste du Maroc ne connaît pas plus de 1 ou 2 jusqu’à 3 espèces à la fois.

Page suivante : II - Le Scorpion et l’Homme

Retour au menu : Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc : cas de la province de Khouribga