1.7. Méthodologie d’Analyse et techniques de recherche utilisées

Non classé

L’obtention de résultats satisfaisants est motivée par le bon choix de méthodes et techniques à utiliser pour la collecte des données. Pour ce faire, nous allons mettre en exergue les méthodes et techniques que nous avons utilisées pour cerner la réalité et atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.

1.7.1 Techniques de collecte des données

Dans notre recherche nous avons utilisé trois techniques de collecte de données à savoir : la documentation, l’interview et l’observation. Ces techniques donnent un bon rendement lorsqu’elles sont utilisées ensemble pour se compléter, corroborer ou mettre en doute l’information recueillie au moyen d’une autre technique.

a) La documentation

Chaque entreprise a un capital informationnel qui regroupe les documents manipulés sous leurs formes variées. L’analyse de ces documents peut constituer un atout non négligeable avant d’aborder les entretiens. La prise de connaissance préalable sur un sujet peut faire prendre conscience de certains points à aborder ultérieurement lors de la rencontre avec les personnes sensées manipulé tel ou tel document. Dans la documentation que nous avons consultée, nous avons pu trouver plusieurs mémoires en rapport avec notre travail tel que la Conception d’une base de données en neuro-imagerie en lien avec une ontologie du domaine et Hospital Picture archiving and communication system. Nous avons aussi consulté les documents de la Bibliothèque du CHUK et celle de l’INILAK en rapport avec notre travail de recherche (Documents en rapport avec l’archives du dossier, gestion des patients, imagerie médicale, traitements du patient, conservation des dossiers médicaux et l’historique du CHUK). D’autres sources de documentation utilisées sont les ouvrages, les rapports et les autres documents (fiches, formulaires, catalogues des autres logiciels) télécharger sur l’internet.

b) L’ interview

Une interview est une conversation entre deux ou plusieurs personnes où des questions sont posées pour obtenir des informations de la part de l’interviewé. Ce dernier apporte en effet sa contribution à un projet par des réponses orales à des questions énoncées par un interlocuteur présent face à lui. Ces questions peuvent être préparées à l’avance (guide d’entretien) ou posées instantanément selon les réponses données par l’interviewé.

Pour se rendre compte de la situation réelle d’imagerie médicale et traitement des patients au CHUK, beaucoup d’interviews ont été envisagées. Dans ce cadre, les personnes ciblées étaient les chargés d’imagerie médicale au CHUK et les médecins, ses adjoints et les autres personnes travaillant dans les services permettant la bonne gestion d’imagerie médicale de cet hôpital. Comme il a été dit ci-haut, ces techniques se complètent. Il y a des informations que nous n’avons pas pu trouver dans la documentation que nous avons obtenues par l’interview. Cette technique s’est avérée efficace dans l’élaboration de notre logiciel en analysant la situation réelle de gestion d’imagerie médicale au CHUK et en pensant aussi à l’avenir de celle-ci.

c) L’ observation

« L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés ». ( www.fr.wikipedia.org, 23/11/2010) Par l’observation, le chercheur constate par ses propres yeux ce qui se fait pratiquement sur le terrain pour compléter les informations collectées en utilisant d’autres techniques. Ceci peut apporter quelques modifications sur les résultats qu’il a obtenus par d’autres techniques.
Cette technique nous a rendus témoins oculaires de ce qui se fait réellement dans la gestion d’imagerie médicale au CHUK. Nous avons pu observer toutes les activités effectuées au sein des services traitant l’imagerie médicale au CHUK et cette observation a été un complément de ce que nous avons collecté à l’aide d’autres techniques. La spécialité de cette technique se justifie du fait qu’elle nous a permis de constater certains faits qu’aucune autre méthode ne pourrait révéler.

Ces faits sont principalement la vitesse d’exécution des activités de chaque service d’imagerie médicale, la qualité de services offerts aux patients et l’attitude des patients face au nouveau système en cours de développement.

1.7.2 Méthode d’Analyse

MERISE (Méthode d’Etude et de Réalisation Informatique pour les Systèmes d’Entreprise) constitue sans doute un pas nécessaire à franchir dans l’élaboration des systèmes d’information. Elle est surtout utilisée en France et en Europe du Sud, mais suite à son succès, elle est utilisée dans pas mal de pays pour la conception des systèmes d’information.

Pour ce projet, cette méthode a été utilisée pour recenser la totalité des informations dont la gestion d’imagerie médicale au CHUK a besoin pour assurer tout ou partie de ses activités fondamentales ainsi que la bonne gestion des clichés des patients, que ces informations soient utilisées manuellement ou qu’elles le soient de manière automatique et quels qu’en soient les acteurs impliqués.

Page suivante : CHAPITRE 2 : REVUE DE LA LITTERATURE

Retour au menu : Conception d’un logiciel de gestion d’imagerie médicale : Cas du Centre Hospitalier Universitaire de Kigali