1.2.Déterminants du non convergence

Non classé

Avant de présenter les résultats de nos enquêtes, rappelons que le modèle TOBIT estimé se présente comme suit :

Formule

Après estimation avec la commande suivante sur Eviews 5:

Formule

Les résultats des estimations sont présentés dans le tableau suivant :

Tableau 14 : Résultat de la deuxième estimation (TOBIT)

Résultat de la deuxième estimation (TOBIT)

Source: Analyses de l’auteur

Formule

La droite de régression s’écrit comme suit:

Le coefficient d’ajustement R² nous renseigne que les variables retenues dans ce modèle expliquent le niveau de convergence à 47,6%. La différence est expliquée par les variables non prises en compte dans ce travail.

Hormis le niveau de charges d’exploitation et l’encours de crédit, il s’avère que le niveau du portefeuille à risque et le rendement des actifs sont statistiquement significatifs.

Le ratio de portefeuille à risque trente jours varie dans le même sens que le niveau de non convergence. En conséquence, une mauvaise qualité du portefeuille de crédit réduit les performances de l’institution sur le plan financier et social. Ce faisant non seulement que la viabilité financière de l’institution sera atteinte, mais aussi sa portée sociale. Pour pallier à cette situation, certaines institutions préfèrent s’accrochées aux personnes disposant des garanties physiques et sollicitant ainsi des montants très élevé.

Pour ce qui est du rendement des actifs, la relation est plutôt négative par rapport au niveau de non convergence. L’amélioration du rendement des actifs permet à l’institution d’être non seulement autosuffisante mais aussi avoir une grande portée sociale.

Contrairement à toute atteinte, l’ancienneté de l’institution, l’assistance technique ou financière obtenue par l’institution et la proportion des femmes emprunteuses n’ont pas été significatives.

Néanmoins leurs signes dans la droite régressée renferment beaucoup d’éléments pertinents et susceptibles d’enrichir nos analyses.

On remarque que le niveau d’ancienneté conduit l’institution à des performances financières ainsi qu’à une grande portée sociale. Ceci est aussi le cas pour l’assistance technique et financière.

Les institutions bénéficiant d’une assistance technique et/ou financière améliorent leur mode opératoire et deviennent donc plus professionnelles. Cette migration dans le mode de gestion exerce une influence positive mais non significative sur le niveau de convergence.

Page suivante : 2. Ebauche des stratégies efficaces pour une convergence à Kinshasa

Retour au menu : SCHISME DE LA MICROFINANCE : Problématique de l’atteinte de l’autosuffisance opérationnelle par les institutions ciblant les personnes à faible revenu