1.1. La mission sociale de la microfinance

Non classé

Si dans les pays du Sud la majorité de la population et des petites entreprises sont exclues des services bancaires classiques, cette proportion est particulièrement élevée dans les États très fragiles tels que la RDC, avec l’un des plus faibles taux de bancarisation au monde(6) (AFD 2010). Dans un contexte pareil, les ISFD déploient des efforts considérables afin de servir ceux qui sont constamment exclus des systèmes financiers (BERGUIGA 2007). Par cette intégration des exclus, la microfinance amorce le premier pas de sa mission sociale (Soulama, 2008 ; Guittiérez-Nieto et al., 2007 et 2009 ; Serano-Cinca et al., 2010 et Hermes et al., 2011 cités par Kablan Sandrine 2012). Mais au-delà d’une simple inclusion financière, les ISFD doivent s’assurer de l’adaptabilité des services offerts aux besoins de demandeurs. A cela s’ajoute une analyse des effets des produits fournis sur les activités et/ou le bien-être des bénéficiaires. Pour ce faire, l’institution est appelée à analyser son niveau des performances sociales. A ce jour beaucoup d’outils (le SPI(7) du CERISE, FFSI(8) du CGAP, SOCIAL(9) d’ACCION…) sont mis en place en vue de cerner ce niveau de performances sociales.

Cependant, les avantages à tirer par les bénéficiaires des services ne doivent pas être temporairement limités. Il est préférable que l’offre des services financiers s’aligne dans une logique de long terme. Pour y parvenir, l’institution doit associer à ses performances sociales les performances financières. Cela passe par la concrétisation de sa mission commerciale.

5 Double botton line est une expression anglaise couramment utilisée dans la littérature en microfinance pour désigner sa double mission.
6 Selon les dernières statistiques, ce taux est estimé à 5,6 % (BCC, 2011)
7 Socials performances indicators.
8 Ford foundalion Social Indicators.
9 Social mission, 0utreach, Client service ,Information transparency and consumer protection, Association with the community , Labor climat

Page suivante : 1.2. La mission commerciale

Retour au menu : SCHISME DE LA MICROFINANCE : Problématique de l’atteinte de l’autosuffisance opérationnelle par les institutions ciblant les personnes à faible revenu