1.1 Introduction

Non classé

Au sein du CHUK les services comme radiographie, l’échographie, endoscopie et la chirurgie utilisent les appareils qui produisent des images. Ces services délivrent souvent leurs noms sur ces appareils. Dans Le service de radiographie comprend une branche de la radiographie qui a pour mission de produire les images relatives aux os et aux muscles. Dans le service d’échographie, l’appareil utilisé est l’échographie. Cet appareil prend les images cardiaques. Dans le service d’endoscopie, on utilise l’endoscopie qui génère les images relatives au système abdominal. Dans le service de chirurgie, on utilise les appareils scopie qui montrent les images sur une partie donnée au cours du processus de l’opération chirurgicale.

A part ces appareils clés au sein des services cités précédemment, on trouve d’autres appareils tels que les mammographies qui prennent les images des seins, (dans le service radiographie), les respirateurs médicaux, les aspirateurs médicaux, les concentrateurs d’oxygène, les scanneurs, les imprimantes ainsi que d’autres équipements médicaux et non-médicaux. Nous nous intéresserons plus particulièrement sur les appareils qui produisent les images clés.

Etant donné que les images produites sont porteuse d’informations dont les médecins ont besoin pour soigner les patients, on exige qu’un patient photographié porte sur lui ces images chaque fois qu’il se rend à l’hôpital. Ce procédé existe depuis longtemps. Bien que le CHUK ait acquis des nouveaux équipements pouvant produire des images numériques, que l’on peut transférer à l’ordinateur, les images sont encore transportées en mains propres.

Le présent travail a plusieurs objectifs :

. prouver qu’il existe un moyen d’améliorer la gestion des images et des vidéos médicales
. libérer les patients de la corvée de transporter ces images à chaque fois qu’ils se rendent à l’hôpital
. pour les médecins, faciliter et fluidifier l’accès à ces images

La diversité des ces images au vue les services qui les produisent, l’information qu’ils contiennent, leur gestion actuelle qui ne convient ni aux malades ni aux médecins ont particulièrement attirés notre attention et nous ont poussé à nous intéresser à ce sujet de façon plus approfondie. De ce fait, nous avons formulé un projet de mémoire intitulé : «Conception d’un logiciel de gestion d’imagerie médicale » ce travail consiste dans un premier temps à étudier le système actuel pour se familiariser avec lui ce dernier, à discerner et identifier ses points de disfonctionnement puis à mettre au point et à envisager des réponses qui vont améliorer la gestion de ces images.

Page suivante : 1.2 Problématique

Retour au menu : Conception d’un logiciel de gestion d’imagerie médicale : Cas du Centre Hospitalier Universitaire de Kigali