§1 – L’application de la théorie de la perte de chance au domaine médical

ADIAL

Il convient ici de distinguer les cas les plus classiques pouvant être rapportés à la théorie générale de la perte de chance (A) de ceux relevant du domaine de la responsabilité médicale (B).

Retour au menu : LA PERTE DE CHANCE EN MATIERE DE RESPONSABILITÉ MÉDICALE